UNDP - United Nations Development Programme

UNDP Haiti

Agency: UNDP

Title: Coordonnateur (rice) de projet/Dialogue National

Job ID: 42178

Practice Area – Job Family: Democratic Governance – DIALOGUE NATIONAL

Vacancy End Date: (Midnight New York, USA) 05/10/2022

Duty Station: Port-au-Prince, Haiti

Education & Work Experience: G-Bachelor’s Level Degree – 7 year(s) experience, I-Master’s Level Degree – 5 year(s) experience

Languages: Required: Desired: Creole Haiti, French

English

Grade: NB5

Vacancy Type: National PSA

Posting Type: External

Bureau: Latin America & the Caribbean

Contract Duration: 12 mois reconductibles

Background

Durant les dernières décennies, les conditions socio-économiques en Haïti se sont continuellement et gravement détériorées. Le pays traverse depuis plusieurs années une récession économique et n’arrive pas à retrouver et rétablir la voie d’une croissance durable. Les défis de développement d’Haïti sont reflétés par son classement au 170ème rang mondial sur 189 de l’index de développement humain 2019. Le dernier rapport sur les besoins humanitaires estime que presque la moitié de la population dépend aujourd’hui pour sa survie d’une aide d’urgence.

Cette situation socio-économique est le résultat de l’accumulation de décennies d’inefficacité des politiques publiques, principalement à cause d’intérêts minoritaires qui ont réussi à influencer la gestion économique à leur propre avantage plutôt que dans l’intérêt de la nation et de la grande majorité de la population. En grande partie, ces défaillances de l’économie résultent également des faiblesses de gouvernance et de l’absence de tout devoir de redevabilité des gouvernants aux citoyens. Mais en plus, dans un contexte de gouvernance caractérisée par un déficit démocratique, les priorisations dans les politiques publiques n’ont systématiquement pas reflété les intérêts de l’ensemble ou de la grande majorité de la population mais de ceux qui ont réussi à accaparer le pouvoir décisionnel. Et ceci sans que les processus démocratiques (que ce soit au niveau de la représentativité et du débat participatif qui devraient définir les politiques publiques, ou au niveau de la redevabilité ou du contrôle) permettent de corriger ces choix non-démocratiques dans les politiques publiques qui définissent le fonctionnement économique, la distribution équitable des fruits de la croissance et les priorités de l’action publique. Cette situation économique et l’extrême pauvreté qu’elle entraîne conduisent à des crises récurrentes et de plus en plus intenses, et à la rupture de la confiance de la grande majorité de la population dans les institutions et dans la capacité de l’Etat d’améliorer la situation et leurs conditions de vie.

Cette situation et l’état de crise récurrent qu’elle engendre a multiplié les activités économiques illégales avec la corruption, l’intensification de la criminalité organisée avec une augmentation du nombre de gangs actifs (estimés à 162 unités regroupant au moins 3000 membres, presque le triple du nombre de gangs d’il y a quinze ans) et la collusion croissante entre intérêts minoritaires économiques, acteurs politiques et réseaux criminels. Ces dimensions hors-la-loi sont le résultat d’une gouvernance affaiblie et d’un sentiment d’impunité, mais aussi d’une économie stagnante ou en récession, où les opportunités décentes et légales sont devenues rares et accessibles principalement à des acteurs minoritaires, privilégiés et avec une forte mainmise sur la définition des politiques publiques. La perception répandue de collusion et d’appropriation des richesses nationales par les classes politique et économique au détriment du développement social et de la croissance économique inclusive pour tous, constitue une des causes sous-jacentes principales aux frustrations ayant généré les manifestations de juillet 2018 à décembre 2019.

La situation actuelle nourrit un sentiment d’exclusion ou de perception d’exclusion et d’injustice sociale qui encourage une partie de la jeunesse à intégrer facilement les gangs armés, majoritairement constitués de jeunes issus des quartiers populaires de la zone métropolitaine de Port-au-Prince, pour générer un revenu par des activités illicites. Elle permet aussi aux leaders des gangs de se présenter en protecteur de ces populations pour revendiquer par les armes en leur nom, alors que les activités des gangs continuent d’engendrer un nombre croissant de victimes d’homicides volontaires et d’enlèvements. Les femmes, en particulier, sont victimes des gangs du fait de leurs activités commerciales informelles qui sont soit paralysées par les affrontements armés, soit mises en faillite par les extorsions régulières.

Cet aspect gouvernance de la crise et de l’exercice des pouvoirs constitutionnels a monopolisé en grande partie l’attention et la réponse de la communauté internationale jusqu’à ce jour. Cependant, la situation de crise profonde en Haïti évoquée ci-dessus va bien au-delà. En effet, il serait improbable de pouvoir construire une gouvernance apaisée sur une base socio-économique conflictuelle, étant donné que la gouvernance problématique d’aujourd’hui en Haïti est à la fois cause et conséquence de cette situation socio-économique inégalitaire et peu performante. Le projet « dialogue national pour une économie inclusive et porteuse de paix » propose de contribuer à corriger les choix du passé en termes de politiques publiques en favorisant un dilaogue national multi-niveaux et multi-acteurs sur les réformes économiques à entreprendre pour assurer un développement durable du pays.

Afin d’assurer la mise en œuvre du projet financé par le Fonds des Nations Unies pour la consolidation de la paix, le PNUD est à la recherche d’un/e coordonateur/ice en charge de supperviser la mise en œuvre des interventions, d’assurer une coordination opérationnelle avec les contreparties nationales ainsi qu’avec les partenaires techniques et financiers.

Duties and Responsibilities

Coordination inter-agences, institutionnel, plaidoyer

  • Assurer une mise en œuvre harmonisée des activités en créant des espaces d’échange et de coordination avec les points focaux techniques du BIT sur des activités ponctuelles et garantir une approche cohérente d’intervention et de synergies ;
  • Coordonner les actions de plaidoyer, d’élaboration de supports de communication ;
  • Assurer une concertation/coordination fluide avec les bénéficiaires du projet (institutionsétatiques, organisations de la société civile etc.) ainsi qu’avec les opérateurs et prestataires ;
  • Élaborer les plans de travail annuel du projet avec des étapes clairement définies, conformément aux activités prévues dans le cadre de résultats et selon les ressources du projet
  • Représenter le projet dans les mécanismes de coordination placé sous le lead du Bureau du Coordonnateur Résident, ceci en étroit partenariat avec le secrétariat technique du PBF ;
  • Représenter le projet et contribuer à l’articulation de celui-ci avec d’autres programmes nationaux de développement et initiatives d’appui au renforcement des espaces de dialogue et des réformes économiques.

Gestion administrative et financière :

  • Assurer le suivi des budgets et du plan annuel du projet ;
  • Veiller que les taches planifiées soient mises à jour et que les activités ne soient pas entreprises au-delà de la période initialement planifiée ;
  • Identifier des besoins et des carences du projet relatifs à la gestion, la planification, la mise en place des activités et le contrôle du projet ;
  • Mobiliser les biens et les services nécessaires pour assurer la mise en place des activités programmées par l’équipe du projet et identification des domaines qui nécessitent l’appui du personnel du projet, du management, de consultants ou de firmes spécialisées externes ;
  • S’assurer de l’acquisition des biens et des services nécessaires à la réalisation des activités prévues, y compris par la préparation du plan d’achat, de termes de référence et des spécifications pour les achats, services et travaux ;
  • Veiller à la bonne gestion de l’équipement du projet et superviser la préparation et la mise à jour régulière de l’inventaire des équipements ainsi que le processus de transfert de l’équipement à la fin du projet ;
  • Faciliter les exercices des évaluations et des audits du projet à travers la mise à disposition des données, des documents et des informations nécessaires ;
  • Assurer la transmission des différents rapports mandataires dans les délais, sur coordination du secrétariat technique du PBF ;
  • Représenter le projet dans des réunions et ateliers, ainsi que dans d’autres assises, ceci enpartenariat avec les points focaux institutionnels ;
  • Assurer l’obtention des résultats du projet, conformément aux standards de qualité requis,selon les moyens financiers et matériels prévus et dans les délais impartis ;

Gestion du personnel :

  • Contribuer au recrutement et à la mise en place de l’équipe de projet, à travers l’élaboration des termes de référence du personnel et des consultants et/ou firmes de consultation, le suivi et la participation dans les processus de recrutement et la rédaction des contrats ;
  • Coordonner, encadrer et superviser l’équipe du projet ;
  • Faire le suivi du progrès des activités des différents membres de l’équipe de façon régulière et mise en place au besoin d’actions alternatives voir correctives en temps opportun ;
  • Identification des orientations et des conseils vis-à-vis des membres de l’équipe ;
  • Organiser des réunions hebdomadaires avec l’équipe du projet et élaborer des rapports deréunions ;
  • Favoriser le renforcement des capacités internes à travers l’encouragement à l’auto- formation, au partage d’informations et des connaissances au sein de l’équipe etc. ;

Suivi-évaluation des activités du projet et obtention des résultats :

  • Veiller à ce que les documents de planification, de suivi et de programmation du projet (cadres des résultats et des ressources, plans de travail annuels budgétisés et axés sur les résultats, etc.) soient à jours, en étroite collaboration avec l’expert M&E du projet ;

  • Préparer et/ou mettre à jour, les outils d’opérationnalisation des activités du projet : plans d’acquisition des biens et services, chronogrammes des activités etc. ;
  • Superviser l’élaboration des outils de suivi-évaluation et leur mise en œuvre ;Superviser et contribuer à l’élaboration des termes de référence des activités du projet, des cahiers de charges pour les institutions sous-contractantes, etc.
  • Assurer une gestion efficace et efficiente des activités du projet ;
  • Procéder à une analyse axée sur les résultats, sur l’impact des différents produits du projet et proposer des réaménagements chaque fois que de besoin ;
  • Avertir la direction du PNUD dans les délais en cas de risques pouvant menacer la réalisation des activités et faire des propositions de gestion des risques ;
  • Préparer les rapports techniques et financiers en veillant à la qualité de rédaction, à la véracité des données et au respect de la périodicité et des délais ;
  • Organiser les comités de pilotage, comités techniques de validation et de suivi et élaborer les comptes rendus ;
  • Définir une approche et des outils pour la capitalisation des bonnes pratiques et résultats probants du projet ;

Responsabilités additionnelles

  • S’acquitter de toute autre tâche requise par le management du bureau.

Competencies

Compétences générales :

  • Faire preuve d’intégrité et d’équité dans l’application des valeurs et des normes éthiques des Nations Unies ;
  • Manifester une grande sensibilité aux questions culturelles, à la condition féminine et aux groupes défavorisés, et faire preuve d’adaptabilité ;
  • Traiter tous ses collaborateurs avec équité, sans favoritisme ;
  • Manifester un solide engagement à l’égard de l’organisation ;
  • Contribuer à la réalisation des missions et des objectifs stratégiques du PNUD ;
  • Faire preuve d’un sens aigu des relations et du partenariat et chercher à établir des relations positives avec ses collègues et avec les partenaires du PNUD ;

Compétences fonctionnelles :

  • Posséder des compétences avérées dans le domaine de la gestion de projet, du management des ressources humaines, de la gestion axée sur les résultats, du développement d’instruments d’exécution de projet ;
  • Posséder des compétences de coordination, communication et travail en équipe ;
  • Avoir une connaissance du système des Nations Unies et du rôle des principales institutions dans le domaine des réformes économiques/dialogue national ;
  • Faire preuve d’une bonne connaissance du monde du développement et des partenaires techniques et financiers oeuvrant dans le domaine réformes économiques/dialogue national ;
  • Disposer d’une connaissance des cadres et des processus de dialogue pour une participation efficace et transparente de la société civile, des groupes de femmes, de jeunes et d’autres groupes exclus aux processus de développement et la capacité de l’appliquer à des situations pratiques.
  • Avoir une bonne maîtrise de l’outil informatique (Excel, Word, Power point, Internet etc.) ;

Required Skills and Experience

Education

Etre titulaire d’un diplôme universitaire niveau master (BAC + 5) dans une des disciplines ci-après : sciences sociales, sciences politiques. Un niveau BAC + 3 (licence) peut être accepté sous réserve d’une expérience avérée et documentée

Experience

  • Avoir une expérience pertinente d’au moins 7 ans dans l’appui institutionnel, l’appui aux mécanismes de réformes économiques/dialogue national
  • Avoir une expérience d’au moins 5 ans dans la gestion de projet / programme.
  • Disposer de connaissances pertinentes du contexte institutionnel national dans les secteurs des réformes économiques/dialogue national
  • Une expérience dans la gestion de projet au sein du PNUD (maitrise des procédures administrative et financière et autres mécanismes de gestion et de suivi) est un atout.
  • Avoir une bonne connaissance de l’administration publique haïtienne (avoir travaillé ou coopéré avec les ministères sectoriels clés).

Langues

Faire preuve d’une excellente maîtrise du créole et du français écrit et parlé. La connaissance de l’anglais est largement souhaitée.

Disclaimer

Important applicant information

All posts in the SC categories are subject to local recruitment.

Applicant information about UNDP rosters

Note: UNDP reserves the right to select one or more candidates from this vacancy announcement. We may also retain applications and consider candidates applying to this post for other similar positions with UNDP at the same grade level and with similar job description, experience and educational requirements.

Scam warning

The United Nations does not charge any application, processing, training, interviewing, testing or other fee in connection with the application or recruitment process. Should you receive a solicitation for the payment of a fee, please disregard it. Furthermore, please note that emblems, logos, names and addresses are easily copied and reproduced. Therefore, you are advised to apply particular care when submitting personal information on the web.

Tags: latin america