CONSULTANT(E) INDIVIDUEL(LE), Abidjan, Cote d’Ivoire

OVERVIEW

Parent Sector : Education Sector (ED)

Duty Station: Abidjan

Classification of duty station: [[filter12]]

Standard Duration of Assignement : [[filter13]]

Job Family: Education

Type of contract : Non Staff

Duration of contract : From 1 to 6 months

Recruitment open to : External candidates

Application Deadline (Midnight Paris Time) : 24.10.2022

UNESCO Core Values: Commitment to the Organization, Integrity, Respect for Diversity, Professionalism

CONTEXTE & JUSTIFICATION

Pour répondre à la baisse continuelle de la performance du système éducatif révélée par différents résultats d’évaluation, le gouvernement ivoirien a opté pour un nouvel outil d’amélioration de la gouvernance scolaire, en vue de faire de celle-ci un levier d’amélioration des performances du système éducatif : la contractualisation ou le Contrat d’Objectifs et de Performance (COP). Il est fondé sur la théorie du changement qui stipule que si la gestion est améliorée aux plans de la pédagogie, de l’administration, des finances, du matériel, de l’environnement et de la vie scolaire, alors les résultats et les performances des élèves à tous les niveaux s’améliorent aussi.

Le COP est un processus articulé autour de trois dimensions que sont (a) la responsabilisation, (b) l’évaluation et la redevabilité, (c) la valorisation des meilleures performances. C’est aussi un acte signé entre un chef de structure éducative et sa hiérarchie directe, qui fixe des objectifs chiffrés pour une période donnée et qui en définit les modalités de mise en œuvre et de suivi-évaluation. Il vise à renforcer la responsabilité, l’imputabilité, la culture du suivi-évaluation et la culture de rendre compte (la redevabilité) pour un meilleur pilotage du système éducatif.

Le programme de réforme de la gouvernance scolaire COP, a été structuré en trois phases. La première phase est celle de la conceptualisation et de la construction des premiers outils d’accompagnement. La seconde phase, celle du déploiement, a été marquée par l’enrôlement d’un échantillon de structures déconcentrées, à savoir les Directions régionales et départementales de l’éducation et de l’alphabétisation (DRENA/DDENA), Circonscription de l’enseignement Préscolaire et Primaire ( CEPP), Centre d’animation et de formation pédagogique (CAFOP), Etablissements du secondaire général et Ecoles. Au total, 1042 structures ont initié différentes opérations (information, sensibilisation et formation, élaboration de projets éducatifs, participation au dialogue de gestion et formalisation, de projets de contrats COP). La phase 3 est celle de la mise en œuvre et de la mise en place d’outils de suivi-évaluation pour cet échantillon de structures et particulièrement les DRENA/DDENA.

OBJECTIF

L’idée que la gouvernance contribue à l’amélioration des performances du système au bénéfice des élèves, elle-même fondée sur la théorie de changement du COP suggère de mettre en place un dispositif de Suivi, Evaluation, Redevabilité et Apprentissage (SERA). Ceci permet de mesurer l’avancement d’une telle initiative, de capturer les retombées, de procéder à des mesures de redressement en cas de besoin et de tirer des leçons pour un changement au bénéfice de la réussite scolaires des élèves. Dans cette perspective, le dispositif intégrera l’Approche Orientée de Changement (AOC), qui traduit une méthode différente de suivi-évaluation, car elle se centre sur l’acteur et non sur l’action.

Partant de ces considérations, le/la consultant(e) proposera un dispositif de Suivi-Evaluation-Redevabilité-Apprentissage (SERA) pour cette phase 3 du Programme. Il s’agira d’outils simples et maniables à mettre à la disposition du Secrétariat Exécutif du COP et des DRENA/DDENA impliquées dans la phase pilote du programme de réforme de la gouvernance scolaire. L’enjeu est de construire une méthodologie d’analyse des effets et des changements, d’apprécier les liens entre le contenu du programme et les résultats concrets pour les élèves, le tout dans un contexte d’approches orientées vers le changement.

Le/la consultant(e) accompagnera l’équipe du Secrétariat Exécutif du COP et les structures pilotes de mise en œuvre à l’appropriation du dispositif SERA.

OBJECTIFS GLOBAL

L’objectif global de cette consultance est de mettre en place (définir et élaborer) un dispositif de suivi-évaluation-redevabilité-apprentissage permettant de mesurer la réalisation des objectifs du programme COP afin d’orienter son pilotage et sa mise en œuvre.

TACHES SPECIFIQUES

D’une manière spécifique, il s’agit de :

  • Elaborer le dispositif SERA,

    • déterminer une démarche appropriée pour le suivi, l’évaluation, la redevabilité et l’apprentissage au sein du programme COP ;
    • disposer des outils de planification, de suivi (trimestriel ou semestriel), d’évaluation (y compris l’auto-évaluation, à mi-parcours et l’évaluation finale) harmonisés permettant de suivre les indicateurs de l’action pendant la mise en œuvre mais également de financement axés sur les résultats ;
    • disposer d’un rapportage rigoureux au bénéfice des organisations et des parties prenantes (Secrétariat Exécutif, Inspection Générale, Cabinet) ;
    • mesurer trois grands types de changements : l’autonomie des DRENA/DDENA – l’amélioration des conditions de travail des DRENA/DDENA – la performance de ces structures

TACHES SPECIFIQUES

  • Opérationnaliser le dispositif,

    • construire la plateforme numérique du SERA ;
    • disposer du plan de suivi-évaluation et des outils de collecte ;
    • élaborer le manuel des procédures du SERA ;

    • former les différents acteurs des parties prenantes sur le dispositif SERA.

COMPETENCIES (Core / Managerial)

Accountability (C)

Communication (C)

Innovation (C)

Knowledge sharing and continuous improvement (C)

Planning and organizing (C)

Results focus (C)

Teamwork (C)

Professionalism (C)

For detailed information, please consult the UNESCO Competency Framework.

REQUIRED QUALIFICATIONS

Être titulaire d’un diplôme universitaire du niveau BAC +5 au moins dans les domaines tels que les sciences sociales, la statistique, la démographie, le suivi-évaluation des programmes et projets de développement ou de tout autre domaine.

  • Avoir au moins dix (10) ans d’expérience dans le domaine de la planification, du suivi-évaluation axé sur les résultats ;
  • Connaissance des Approches Orientés Changement (AOC) ;
  • Connaître les métiers de l’informatique ou de la communication avec une composante sur les technologies Internet ;
  • Expérience avérée dans l’élaboration et l’utilisation des outils d’analyse des questions de renforcement de capacités et de suivi & évaluation ;
  • Expériences confirmées dans les techniques de collecte, de traitement, d’analyse et d’interprétation des données quantitatives et qualitatives ;
  • Justifier d’une expérience professionnelle dans la conception et l’alimentation de base de données intégrée ;
  • Avoir une bonne maîtrise des outils bureautiques (Microsoft et Acrobat) et des technologies de l’internet (PPP, XHTML, etc.) ;
  • Avoir une bonne connaissance du système éducation et particulièrement du sous-secteur Education de Base.

DOSSIER DE CANDIDATURE

Offre technique : Il est laissé à la discrétion du/de la Consultant(e) d’envisager la démarche qu’il (elle) estime de nature à lui permettre de mener à bien cette mission, démarche qu’il exposera dans son offre technique, et certains acteurs des parties prenantes du caractère approprié de sa stratégie pour cette tâche. L’offre technique devra prendre en compte les spécifications contenues dans le présent avis notamment, les termes de références. Elle comprend une lettre de motivation signée et adressée au Chef de Bureau et Représentant a. i. de l’UNESCO Abidjan.

Une note méthodologique de mise en œuvre incluant un chronogramme détaillé avec les livrables (2 pages au maximum) ; Un curriculum vitae faisant ressortir la qualification et l’expérience professionnelle du consultant.

La liste des prestations similaires déjà exécutées avec les attestations de bonne exécution sur les trois (03) dernières années. Copies des diplômes (légalisés si possible).

Offre financière : Le montant des honoraires et les charges liées à la consultance seront calculés selon la grille de l’UNESCO.

AUTRES DISPOSITIONS/INFORMATIONS

La consultation s’étale sur une durée maximale de soixante jours ouvrables, à partir de la date de signature du contrat. Le (la) Consultant(e) choisi(e) doit fournir ses propres matériels de travail (ordinateur, imprimante, téléphone, …). Pour les déplacements, au niveau national et/ou à l’intérieur d’une région, le projet prendra en charge les frais y afférents, suivant la grille de frais appliqués au niveau du système des Nations Unies. Les détails de ces déplacements devront être mentionnés dans les propositions technique et financière du (de la) Consultant(e).

NB : Seul(e)s les candidat(e)s retenu(e)s seront contacté(e)s. Les candidatures féminines qualifiées sont encouragées. Tout dossier incomplet et/ou ne remplissant pas les conditions énumérées ci-dessus ne sera pas analysé. L es candidat(e)s devront disposer en outre les documents suivants :

  • Une attestation d’assurance médicale (maladie/et individuel accident, Évacuation) couvrant toute la période contractuelle ;
  • Un relevé de l’identité bancaire (RIB) ;

SELECTION AND RECRUITMENT PROCESS

Please note that all candidates must complete an on-line application and provide complete and accurate information. To apply, please visit the UNESCO careers website. No modifications can be made to the application submitted.

The evaluation of candidates is based on the criteria in the vacancy notice, and may include tests and/or assessments, as well as a competency-based interview.

UNESCO uses communication technologies such as video or teleconference, e-mail correspondence, etc. for the assessment and evaluation of candidates.

Please note that only selected candidates will be further contacted and candidates in the final selection step will be subject to reference checks based on the information provided.

Footer

UNESCO recalls that paramount consideration in the appointment of staff members shall be the necessity of securing the highest standards of efficiency, technical competence and integrity. UNESCO applies a zero-tolerance policy against all forms of harassment. UNESCO is committed to achieving and sustaining equitable and diverse geographical distribution, as well as gender parity among its staff members in all categories and at all grades. Furthermore, UNESCO is committed to achieving workforce diversity in terms of gender, nationality and culture. Candidates from non- and under-represented Member States ( last update here) are particularly welcome and strongly encouraged to apply. Individuals from minority groups and indigenous groups and persons with disabilities are equally encouraged to apply. All applications will be treated with the highest level of confidentiality. Worldwide mobility is required for staff members appointed to international posts.

UNESCO does not charge a fee at any stage of the recruitment process.

Tags: continuous improvement, gender parity, knowledge sharing