UNESCO - United Nations Educational, Scientific and Cultural Organization

UNESCO Cluster Office Senegal

Secteur de tutelle : Secteur de l’éducation (ED)

Lieu d’affectation: Dakar

Classification of duty station:[[filter12]]

Standard Duration of Assignment: [[filter13]]

Catégorie d’emplois: Éducation

Type de contrat : Personnel non permanent

Durée du contrat : Jusqu’à 1 mois

Recrutement ouvert à : Candidats externes

Clôture des candidatures (minuit heure de Paris) : 31-JUI-2022

Valeurs fondamentales de l’UNESCO : Engagement envers l’Organisation, intégrité, respect de la diversité, professionnalisme

CONTEXTE ET JUSTIFICATION

«Transformer l’éducation en Afrique grâce aux TIC » est un projet lancé en 2015 pour encourager le développement humain et social en Afrique grâce à l’utilisation (des technologies de l’information et de la communication pour l’éducation (TICE). Les bénéficiaires sont les enseignants et les élèves, les écoles publiques primaires et secondaires, les établissements d’enseignement supérieur, les décideurs politiques, les administrateurs de l’éducation et les responsables. Il entre dans le cadre de la coopération du Fonds-en-dépôt UNESCO-Corée.

La première phase du projet a été mise en œuvre au Mozambique, au Rwanda et au Zimbabwe de 2016 à 2019. La deuxième phase du projet se déroule en Côte d’Ivoire, au Ghana et au Sénégal de 2020 à 2023. Le projet vise à :

  • Accroître l’accès à une éducation de base de qualité par des solutions TIC innovantes ;
  • Faciliter le développement des TIC nationales en matière de politiques éducatives et de schémas directeurs ;
  • Bâtir un réseau de collaboration d’institutions éducatives clés, notamment avec des institutions coréennes pertinentes telles que KNOU et KERIS ;
  • Accélérer l’atteinte des objectifs de l’Education 2030, en particulier l’Objectif 4, et les priorités nationales pour le développement de l’éducation ;
  • Donner une réponse aux besoins de modernisation des systèmes éducatifs par l’exploitation des potentialités des TIC;
  • Améliorer la qualité des apprentissages dans les pays bénéficiaires par des solutions innovantes ;
  • Acquérir l’adhésion des parties prenantes aux objectifs généraux du projet ;
  • Assurer l’appropriation des objectifs et des dispositifs par les équipes projet, mises en place par les Ministères concernés et totalement impliquées dans la formulation des documents de projet.

Le projet a été lancé à l’occasion du Forum mondial sur l’éducation de 2015 qui s’est tenu à Incheon, en République de Corée, et il s’aligne sur le programme Éducation 2030, les Objectifs de développement durable, en particulier avec l’Objectif 4 sur l’Éducation, l’Initiative mondiale pour l’éducation avant tout, le CESA 2016-2025, et la Déclaration de Qingdao sur les TIC et l’éducation.

En ce qui concerne le contexte éducatif national du Sénégal, des avancées appréciables sont obtenues dans le domaine de la transformation de l’éducation par les TIC grâce à plusieurs initiatives de renforcement de l’utilisation des TIC pour l’amélioration de la qualité de l’éducation par le Ministère de l’Education nationale du Sénégal (MEN), seule ou en collaboration avec les partenaires de développement. Ces initiatives portent essentiellement sur la formation techno-pédagogique des enseignants et responsables d’établissements scolaires, l’équipement des écoles et des acteurs de l’éducation en matériel informatique, la production de ressources éducatives numériques et la mise en place du Système d’information et de management de l’éducation (SIMEN).

Dans son intervention au Sénégal le projet est articulé autour de trois composantes : (i) la transformation pédagogique, (ii) la formation des enseignants et (iii) l’élaboration de politiques.

Le projet KFIT 2 Sénégal dans son intervention à travers sa composante II, va appuyer le Ministère de l’Education nationale dans l’élaboration d’un référentiel national de compétences TIC pour les enseignants.

Autant, pour la formation initiale que pour la formation continue, un référentiel des compétences doit être défini pour répondre aux attentes du système. Le référentiel décrit les compétences professionnelles qui doivent être prises en compte dans les modules de formation des enseignants. Chacune des compétences professionnelles met en jeu les connaissances, les capacités à les mettre en œuvre et les attitudes professionnelles fondamentales. Elles sont toutes du même niveau d’importance.

C’est pourquoi, le Bureau régional multisectoriel de l’UNESCO de Dakar lance un appel à candidature aux experts nationaux pour l’élaboration d’un référentiel national des compétences TIC pour les enseignants du Ministère de l’Education nationale du Sénégal. A cet effet, le « Référentiel UNESCO de compétences TIC pour les enseignants » (version 3, 2018) produit par l’UNESCO devrait servir de document de base.

PRE-REQUIS

Connaissance du contexte local, de la documentation disponible sur le sujet, y compris Le Référentiel de compétences TIC pour les enseignants de l’UNESCO (ICT-CFT) de l’UNESCO .

TACHES

Sous l’autorité du Directeur du Bureau régional multisectoriel de l’UNESCO à Dakar et du Spécialiste de programmes et sous la supervision directe du Responsable principal de projet, et en collaboration avec le Ministère de l’Education nationale, le/la consultant(e) appuiera le processus d’élaboration et de validation d’un Référentiel de compétences TIC pour les enseignants, adapté au contexte national. Il/elle exécutera notamment les tâches suivantes :

  • Elaborer une cartographie de l’existant en matière de compétences TIC pour les enseignants du Sénégal ;
  • Prendre des contacts avec les parties prenantes en vue de la préparation de l’agenda de la mission à transmettre à l’équipe UNESCO-KFIT pour approbation ;
  • Organiser des consultations avec les parties prenantes dans le domaine des TIC dans l’éducation en vue d’une meilleure cartographie des initiatives dans le domaine ;
  • Élaborer un draft de Référentiel de compétences TIC pour les enseignants, adapté au contexte national ;
  • Intégrer les observations, suggestions et avis après le partage du draft ;
  • Préparer et présenter le Référentiel de compétences TIC des enseignants finalisé.

MODALITES ET PERIODE DE MISE EN OEUVRE

Le consultant procédera à une revue de la littérature dans le domaine. Ensuite, il/elle procédera :

  • A l’élaboration des outils d’investigation des compétences TIC nécessaires pour les enseignants au Sénégal en tenant compte des orientations curriculaires de l’enseignement-apprentissage, de la formation des enseignants, et des orientations politiques de l’éducation au Sénégal ;
  • A l’élaboration du draft de compétences TIC des enseignants au Sénégal à soumettre aux ateliers de validation;
  • A la conduite des travaux des ateliers (le nombre d’ateliers sera spécifié dans le contrat) en vue de la finalisation des documents élaborés;
  • Il/elle devra rendre compte, à chaque étape, de l’évolution de travail, au Coordinateur du projet. Il/elle pourrait solliciter l’appui du bureau en cas de besoin;
  • Il/elle devra disposer d’outils personnels de travail (ordinateur portable, connexion internet, etc), et prendre en charge ses déplacements et de communications;

  • Le travail devrait être disponible aux dates stipulées dans son contrat. La durée de cette consultation pourrait être prolongée en fonction des besoins et de la disponibilité des fonds.

LIVRABLES ET PLANNING DE REMISE

Le/la consultant-e soumet les livrables suivants en français :

  • Une note de cadrage de la mission comportant la démarche méthodologique, les différentes étapes (une feuille de route) ainsi que les structures et les personnes-ressources à contacter– maximum 3 pages ;
  • Une cartographie de l’existant en matière de référentiels de compétences TIC pour les enseignants au Sénégal ;
  • Un draft de document Référentiel de compétences TIC pour les enseignants, adapté au contexte national ;
  • Un document final de Référentiel de compétences TIC pour les enseignants, adapté au contexte national : en trois (3) originaux sur version papier et en une (1) version numérique ;
  • Un rapport final de la consultance : en trois (3) originaux sur version papier et en une (1) version numérique.

COMPETENCES (Fondamentales / Managériales)

Responsabilité (F)

Communication (F)

Innovation (F)

Partage des connaissances et volonté constante d’amélioration (F)

Planification et organisation (F)

Culture du résultat (F)

Travail en équipe (F)

Professionnalisme (F)

Pour plus d’informations, merci de consulter le Référentiel des compétences de l’UNESCO.

QUALIFICATIONS ET EXPERIENCE REQUISES

  • Être titulaire d’un diplôme BAC + 4 dans le domaine des sciences sociales ;
  • Un minimum de 8 ans d’expérience professionnelle dans les domaines d’expertise suivants : TIC et Education, mesure et évaluation de l’apprentissage, formation des enseignants, formation des éducateurs ;
  • La connaissance/maîtrise du Référentiel de compétences TIC de l’UNESCO ;
  • Bonne connaissance des besoins en matière d’éducation au Sénégal ;
  • Avoir une très bonne capacité d’analyse et de synthèse ;
  • Avoir une très bonne maîtrise de la langue française parlée et écrite ;
  • Excellentes compétences informatiques avec maîtrise de l’utilisation de MS Office (Outlook, Word, Excel. PowerPoint, etc.) ;
  • Capacité à travailler de manière indépendante et efficace sur les tâches déléguées ;
  • Capacité à travailler sous pression et à respecter les délais ;
  • Capacité à bien travailler dans un environnement multiculturel ;
  • Une expérience antérieure de travail avec l’ONU/l’organisation multilatérale/bilatérale serait un avantage.

HONORAIRES

  • Le/la consultant(e) sera traité selon le barème de l’UNESCO. Le profil recherché est celui d’un consultant(e) expérimenté dans le domaine des sciences de l’éducation et des technologies dans l’éducation.

PROCESSUS DE SOUMISSION DES CANDIDATURES

Les dossiers de candidature doivent contenir les éléments suivants :

  • Un CV ;
  • Une proposition technique : les raisons de la candidature, une brève présentation de l’approche méthodologique et de l’organisation de la mission envisagée (3 pages maximum);
  • Une proposition financière : la proposition financière doit être soumise avec un maximum de jours de 30 jours/hommes : 8 jours pour la préparation des ateliers, 15 jours ateliers et 7 jours pour la finalisation.

NB : Les candidat-e-s voudront bien noter que les paiements ne pourront être effectués que sur la base des produits livrés, c’est-à-dire sur présentation du résultat des services spécifiés dans le contrat et après validation de ces livrables par le Bureau UNESCO de Dakar.

PROCESSUS DE SÉLECTION ET DE RECRUTEMENT

Veuillez noter que tous les candidats doivent remplir une demande en ligne et fournir des informations complètes et exactes. Pour postuler, veuillez visiter le site Web de l’UNESCO carrières. Aucune modification ne peut être apportée à la candidature soumise.

L’évaluation des candidats est basée sur les critères de l’avis de vacance de poste et peut inclure des tests et/ou des évaluations, ainsi qu’un entretien basé sur les compétences.

L’UNESCO utilise des technologies de communication telles que la vidéo ou la téléconférence, la correspondance par e-mail, etc. pour l’évaluation des candidats.

Veuillez noter que seuls les candidats sélectionnés seront contactés et que les candidats à l’étape de sélection finale seront soumis à une vérification des références sur la base des informations fournies.

L’UNESCO rappelle que la considération dominante dans le recrutement du personnel doit être la nécessité d’assurer à l’Organisation les services de personnes possédant les plus hautes qualités de travail, de compétence et d’intégrité. L’UNESCO applique une politique de tolérance zéro à l’égard de toute forme de harcèlement. L’UNESCO s’est engagée à atteindre et à maintenir une répartition géographique équitable et diversifiée, ainsi que la parité des genres parmi les membres de son personnel dans toutes les catégories et à tous les niveaux. En outre, l’UNESCO est résolue à atteindre une diversité de personnel sur le plan du genre, de la nationalité et de la culture. Les candidatures de ressortissants d’États membres non et sous-représentés ( veuillez cliquer ici pour la dernière mise à jour) sont particulièrement bienvenues et vivement encouragées. Les personnes issues de groupes minoritaires et de groupes autochtones, ainsi que les personnes handicapées, sont également encouragées à postuler. Toutes les candidatures seront traitées avec la plus grande confidentialité. Une mobilité mondiale est requise pour les membres du personnel nommés sur des postes internationaux.

L’UNESCO ne prend de frais à aucune étape du recrutement.